Notre histoire

L'histoire de la Maison JL ROELLY

Au début des années 80, le jeune artisan bijoutier alsacien Jean-Louis Roelly installe son atelier dans une petite maison ancienne au cœur de Sélestat, cité historique des humanistes en Alsace.

À contre-courant d’une époque qui consomme des bijoux de série, il est reconnu pour ses talents de restaurateur de bijoux anciens, et affirme peu à peu sa signature de joaillier-créateur au service d’une clientèle séduite par la qualité de son écoute et l’originalité de ses créations luxueuses. Nourrie de formes antiques, de symboliques universelles et de lignes organiques, son inspiration libère le métal et les pierres fines ou précieuses des formes imposées. Petit à petit, le traitement chimique visant à rendre le minéral parfait – mais standardisé – est rejeté. Chez Jean-Louis Roelly, les pierres sont aujourd’hui taillées de façon à mettre en valeur les caractéristiques naturelles qui les rendent uniques.

Au fil du temps, le joaillier-créateur s’associe également à des artistes pour concevoir des pièces uniques, telle l’épée d’académicien créée en collaboration avec le peintre et sculpteur Raymond Waydelich.

Fervent défenseur des métiers d’art, Jean-Louis Roelly s’entoure de nombreux compagnons du bâtiment ainsi que de l’artiste-peintre Edgar Mahler pour aménager ses nouveaux locaux. En 2000, la Maison JL Roelly traverse la rue et s’installe dans un écrin à sa mesure, dont l’architecture intérieure et la façade richement ornementées ne laissent aucun œil indifférent. L’ancien local est lui-même richement redécoré et devient la Maison du Temps, boutique dédiée à l’horlogerie qui possède son propre atelier de réparation. En 2008, une boutique JL Roelly s’installe à Colmar. En 2012 c’est un atelier de gravure qui voit le jour à Strasbourg.

Aujourd’hui la Maison JL Roelly réunit une équipe d’artisans d’art qui constitue un atelier de joaillerie unique dans l’est de la France, pour la diversité, la spécialisation et la qualité de ses savoir-faire. Nombreux sont d’ailleurs les confrères qui lui confient une partie de leur travail. Fidèle depuis parfois plusieurs générations, la clientèle s’en remet à Colette et Jean-Louis Roelly pour le choix d’un bijou à la beauté intemporelle, authentique et pérenne.

« Confronté à l’évolution du discount et de la grand distribution, j’ai sans cesse veillé à ce que notre métier conserve et renforce sa place de métier d’art. Le combat contre la médiocrité est aujourd’hui gagné : cette nouvelle clientèle de jeunes gens très attachée à l’idée de marquer les instants précieux de leur vie par un bijou d’artisan personnalisé en est la preuve vivante. »

Jean-Louis Roelly

Panier
Retour en haut